L'évolution de la mobilité et les impacts sur les circuits de distribution .

Les nouvelles habitudes de déplacements et de consommation des Français, et leurs impacts sur les circuits de distribution.

Paris, le 8 avril 2021,

Adot – suite marketing cross-device qui accompagne les marques de l’identification à l’analyse de leurs audiences affinitaires jusqu’à leur activation média – et 20 Minutes – première marque d’actualité des actifs urbains – ont mené communément une étude sur les nouvelles mobilités des Français et les impacts sur les différents circuits de distribution.

Une mobilité en hausse depuis la levée du premier confinement 

La pandémie du Covid-19, associée aux multiples confinements, a engendré une restriction inédite des déplacements et, dans une moindre mesure, des achats dans les commerces. Les Français ont dû s’adapter et faire évoluer leurs habitudes au quotidien.

Toutefois, depuis la fin du premier confinement, les Français se déplacent désormais davantage, et de nouvelles dynamiques apparaissent partout en France. A ce titre, l’étude nous révèle une progression de plus de 117 % de la mobilité depuis cette date, avec de fortes disparités selon les métropoles (Marseille +123%, Lyon +180%, Lille +142%, Bordeaux +174% et de Paris +230%, soit 3x plus de moyenne nationale).

Ces mobilités sont notamment centrées autour des besoins de première nécessité, puisque pour 67% des Français, ces achats sont la première raison de déplacement en dehors du domicile. 

“Ainsi, passée de la période d’arrêt de la mobilité liée au confinement de mars 2020, les Actifs Urbains ont su s’adapter “plutôt bien” à ce contexte inédit et 57% d’entre eux déclarent “continuer à consommer comme ils le souhaitent” souligne Katja Tochtermann, Responsable Marketing et Etudes chez 20 Minutes. ” Et pour 70 % de ces populations urbaines et actives, le fait de sortir de chez soi en ce moment, c’est justement “un plaisir, une libération”. 

Les nouvelles mobilités, des conséquences inévitables pour les circuits de distribution

Par ailleurs, toujours selon l’étude, entre janvier et février 2021, les Français ont à nouveau privilégié les circuits courts depuis le retour des mesures de couvre-feu, puisque supermarchés, proximité alimentaire et non alimentaire représentent 50% du trafic avec un gain de +4,6 points entre janvier et février 2021.
Cet engouement pour la proximité s’est fait au détriment des centres commerciaux et grands magasins, durement affectés par les fermetures des commerces de plus de 10 000 m2 qui ont engendré une perte de -4,3 points de part de trafic.
A noter également, les hypermarchés ont relativement bien résisté à ces mesures sanitaires (couvre-feu, fermeture des centres commerciaux) comparativement au premier confinement : le trafic s’est stabilisé (-0,2 point) à 22% de part de trafic. En outre, par crainte du Covid-19, le drive, la livraison à domicile, et le “click and collect” connaissent une progression constante puisque ce sont désormais 70 % des nouveaux consommateurs online qui affirment avoir recours à ces canaux. 

Néanmoins, même si de nouvelles habitudes de consommation ont vu le jour, 61 % des Français déclarent ne pas avoir changé leurs habitudes de consommation ce qui s’explique ainsi par une certaine stabilité de trafic retrouvée pour les hypermarchés en janvier et février 2021. 

“Entre novembre 2020 et février 2021 la mobilité des Français a davantage été impactée (à la hausse) par les temps forts commerciaux de Black Friday, Noel, Nouvel an que par les mesures sanitaires (couvre-feu, fermeture des surfaces > 10 000 m2). Autant de signes d’une capacité d’adaptation de chacun aux mobilités contraintes pour, déclarent les répondants, se faire plaisir en allant au magasin.” souligne Marie Ferry, Head of Retail chez Adot.

Méthodologie employée

Méthodologie Adot 

Analyse de la fréquence de mobilité des Français et des circuits de distribution visités à partir des données de géolocalisation à disposition (utilisateurs opt-in).

Méthodologie 20 Minutes

Administration d’un questionnaire auprès de + 1000 répondants issus du panel “20 Minutes Experience”, entre le 16 mars et le 22 mars 2021.

À propos

Adot

Adot est la seule suite marketing cross-device, exploitant des données online et offline exclusives, afin d’accompagner les marques sur l’ensemble du parcours client, de l’identification à l’analyse de vos clients jusqu’à leur activation media.

La société compte aujourd’hui plus de 100 employés avec des bureaux à Paris, Lyon, Madrid et Milan.

Pour plus d’informations : www.we-are-adot.com
Twitter : @WeAreAdot

Contact presse

Lydia Berkani – Communications Manager, Adot. 
+33 6 66 06 77 43
lydia.berkani@we-are-adot.com

20 Minutes 

Créé en 2002, 20 Minutes est un éditeur d’information indépendant détenu à parts égales par le groupe SIPA-Ouest-France et par le Groupe Rossel. Seul grand média français indépendant de tout groupe financier, industriel ou commercial, 20 Minutes définit sa raison d’être, véritable moteur du projet d’entreprise, ainsi : ” être un trait d’union indépendant entre citoyens respectueux et bien informés”. Son audience réunit 23 millions d’utilisateurs chaque mois dont 81% sont numériques. Mobilisée dans la lutte contre les fausses informations, la rédaction de 20 Minutes a obtenu la labellisation du très restreint IFCN. Sur le plan publicitaire, 20 Minutes a reçu le label Digital Ad Trust (display et vidéo) attestant son engagement en faveur de pratiques publicitaires responsables. L’entreprise a édité, en 2011, une charte éthique et déontologique, définissant les valeurs ainsi que les règles de vie professionnelle portées par chacun des collaborateurs de 20 Minutes. Source : ACPM One Next Global 2021 V1  

Contact presse

Anne Baron – Responsable Communication
+33 6 09 78 87 22
abaron@20minutes.fr

Vous voulez en savoir plus ? 

Nos dernières actualités .